Barchetta Club France
Accueil du siteMécaniqueLes pannes
Sur le Web
Pièces détachées occasion Barchetta
Henk est hollandais et nous l’avons rencontré en 2006 lors du meeting international au Pays-Bas. Il était déjà d’une grande aide au club local en lui fournissant pas mal de pièces détachées barchetta d’occasion. L’aventure s’est un peu agrandie et structurée et je vous propose de découvrir son site qui, je n’en doute pas pourra vous sauver la mise en cas de pépin. Ses prix sont plutôt corrects, il est anglophone et fort sympathique.
Le câble d’accélérateur : entretien, réglage, panne et changement...
vendredi 23 mars 2007
par Pascal Brethenoux
popularité : 25%
Tout sur le câble d’accélérateur de la barchetta....

1. Modèle présenté :

Fiat barchetta 1995 pack, première main, 64000km mais 12 ans d’âge... Article technique réalisé le 01/04/2007 par Pascal BRETHENOUX pour le barchetta club de France....

2. Pannes liées au câble d’accélérateur :

A. Symptôme 1 :

Lors d’une accélération brutale, pied au plancher, puis en relachant la pédale d’accélérateur, la voiture continue d’accélérer comme si le pied l’enfonçait toujours à fond... La pédale ne remonte pas, vôtre voiture est peu kilométrée ( à partir de 40000 km)... Vous êtes obligé de remonter le pédale d’accélérateur à la main pour ralentir (cette action ne rencontrant que peu ou pas résistance dans la pédale)... A chaque fois ou presque que vous accélérez à fond sur la pédale le phénomène se reproduit alors que pour des accélérations intermédiaires tout va bien : la pédale revient parfaitement... Vous êtes victime du "syndrôme du caoutchouc terminal"... (côté moteur) Cause : le caoutchouc terminal du câble côté papillon s’est asséché avec le temps et quand le câble arrive en butée (pédale enfoncée à fond), ce caoutchouc devenu rigide et qui n’est plus souple reste coincé dans le papillon et le bloque...

Le caoutchouc en position normale : il sert à empêcher l’entrée d’humidité...

Le caoutchouc en position anormale : en appuyant à fond sur la pédale, il reste bloqué dans le papillon qui reste ouvert : la voiture accélère toute seule !... Cela se produit, quand avec le temps, il devient dur indéformable alors que normalement, il est extrêmement souple...

Solution : virer le caoutchouc terminal... Fait en 30 secondes... On peut désormais rouler sans celui-ci des dizaines de milliers de kilomètres et sans problème... Il sert normalement à éviter l’entrée d’humidité dans le câble...

B. Symptôme 2 :

Lors d’une accélération normale ou à fond, puis en relachant la pédale d’accélérateur, la voiture persiste dans son rythme ou ralenti que légèrement sur le frein moteur... La pédale ne remonte pas ou pas complètement et vous êtes obligé de remonter la pédale à la main en rencontrant une certaine résistance à la faire... A chaque fois que vous accélérez ou presque et sans appuyer spécialement à fond sur la pédale , le phénomène se reproduit... Vôtre voiture commence à avoir du kilométrage (120000 km) ou de l’âge (10 ans)... Vous êtes victime d’un câble qui est en train de rendre l’âme, en s’effilochant dans sa gaine : Les portions rompues se coincent dans la gaine empêchant le câble de coulisser dans la gaine et la pédale de remonter... Solution : Il faut changer dès que possible le câble... Il risque de casser à tout moment et c’est dangereux de circuler ainsi...

C. Symptôme 3 : Lors d’une accélération brutale, la pédale lâche et reste au sol sans remonter, inerte et le régime moteur descend jusqu’au ralenti ... la barchetta cale si vous n’avez pas eu le temps de passer au point mort Vous êtes victime de la rupture du câble... Solution : Avant d’appeler le dépanneur, faite preuve d’ingéniosité ( surtout si vous avez pas d’assurance dépannage)... Glisser une petite câle dans le papillon d’admission pour qu’il reste très légèrement ouvert et rentrez chez vous ou bien au garage le plus prôche à 30 km/h avec vos warning...pour changer le câble...( Autrefois avec les voitures ayant un starter manuel, on faisait ainsi...)

3. Présentation du câble d’accélérateur :

Le câble d’accélérateur a subi une modification en 1996, voici l’actuel pour une barchetta génération I : il est différent comme nous le verrons plus loin de l’ancien...

Référence : 47300129 (avant 1996 : 46724231) pour une version I et 46535362 pour une version II "nueva"... A noter que le nouveau câble de 1996 s’adapte parfaitement sur les barchetta antérieures.

Prix : au 03/2007 : 35.23 euros

Longueur : 170 cm

Poids : 140 grammes

Le câble d’accélérateur tout neuf sorti d’emballage...

L’extrémité côté habitacle... L’ergot terminal se crochète sur la pédale d’accélérateur... C’est cette extrémité qui a subit une évolution.... Le gros caoutchouc de gauche s’encastre dans le tablier (cloison entre compartiment moteur/habitacle), il sert ainsi de passe câble... Les deux autres caoutchoucs sont nouveaux, ils n’existaient pas sur l’ancien câble...

L’extrémité côté moteur... L’ergot terminal se crochète sur le papillon... Cette portion est la même sur toutes les Barchetta... On aperçoit le petit caoutchouc terminal responsable du "syndrôme du caoutchouc terminal"...

4. Démontage :

On part toujours du côté moteur et on va vers l’habitacle...

Décrocher en premier lieu l’extrémité du câble du papillon... C’est un peu chiant à faire du fait du peu d’espace pour passer la main mais on y arrive... On peut aussi couper à ce niveau le câble nu avec une pince coupante...

Dévisser les deux écrous de 13 du support (de réglage du câble)

Maintenant l’extrémité du côté moteur est défaite et le câble (n’est plus tendu)...

il faut dégager le câble sur son trajet moteur... Il est clipsé à deux endroits à des passe-câbles... On le décroche aisement... On notera que pour plus de facilité, les conduites d’arrivée d’air ont été défaites...

Premier passe-câble...

deuxième passe-câble (sous l’élément métallique)...

On arrive en fin au tablier que le câble traverse pour pénétrer dans l’habitacle en arrière et légèrement au dessus de la pédale... C’est à ce niveau qu’il y a le plus de difficultés car l’endroit est petit surtout si la bachetta est équipé de l’ABS... et qu’il y a un passe-câble qui fait joint peu facile à retirer... pour gagner en place, on desserre les deux écrous de 10 qui supporte le réservoir de liquide frein que l’on peut ainsi légèrement l’écarter...

On prends un long et gros tournevis plat, on le passe entre la paroi et le joint et on fait levier... Après plusieures tentatives : soit on y est arrivé soit le passe-câble joint est déchiré... Dans ce dernier cas, on peut pousser en forçant avec le gros tournevis le joint vers l’habitacle au travers du trou, ainsi il va sortir et tomber du côté habitacle...

Côté habitacle, il ya une grosse rondelle rigide, ne pas la perdre et bien la remettre au remontage...

Enfin, défaire le câble de la pédale d’accélérateur... Très simple mais il faut être un peu contorsionniste...

Le câble n’ayant plus d’attache, on le retire par le compartiment moteur...

5. Différence entre ancien et nouveau câble :

La différence se situe au niveau de l’extrémité du câble côté habitacle, au niveau de la pédale d’accélérateur : Sur le nouveau câble se trouve un petit silentbloc cylindrique et une fixation nouvelle mais qui s’adapte parfaitement sur l’ancienne pédale... Ainsi, il y a moins de contraintes sur le câble et moins de grincements... On note aussi un nouveau petit joint au niveau de la grosse rondelle du tablier...

Schéma comparatif...

Aspect ancien câble...

Aspect nouveau câble...

6. Remontage :

On procède en sens inverse, en regardant bien sur le schéma manuscrit du paragraphe 5, la disposition des deux nouveaux éléments : silentbloc et petit joint de rondelle...

En bleu : la pédale, en rouge : la grosse rondelle à clipser, en marron : le petit joint qui s’enfiche au centre de la rondelle, en jaune : le silentbloc nouveau et en vert : la tête circulaire du câble....

Aytre vue...

La difficulté reside encore au niveau du tablier pour la mise en place du gros joint du câble : il faut s’aider du gros tournevis pour l’encastrer dans le trou du tablier... Pour faciliter la chose, enduire le gros joint de graisse : c’est beaucoup plus facile pour l’encastrer...

Enfin, on oubliera pas de huiler le câble à l’huile liquide : on en fait couler à l’extrémité du câble en imprimant un mouvement de va et vient... Quand l’huile ressort de l’autre côté, c’est bon...

7. Réglage de la tension du câble :

Pour régler le câble : il faut éviter que le papillon ne bascule en le tendant sinon il reste ouvert ( et le ralenti reste haut et la voiture avance toute seul sans appuyer sur la pédale !)...

On bloque le papillon avec un doigt (en tirant vers soi) et on sert l’écrou de 13 supérieur jusqu’en butée de la pâte métallique puis pareil avec l’inférieur...

On contrôle alors la tension du câble : il ne doit pas être ni trop, ni pas assez tendu... On démarre la voiture et on la laisse chauffer 10 minutes jusqu’à son ralenti stable habituel : 850-900 tours/minutes...

Câble trop tendu : le ralenti est au dessus du ralenti habituel et en désserrant le frein à main la voiture avance toute seule... Vous avez pas bien bloqué le papillon en serrant les écrous...

Câble pas assez tendu : Il y a du jeu dans la pédale en appuyant dessus ...

Article technique réalisé par Pascal BRETHENOUX, droits par DiSSa 2007, copie gratuite à l’identique uniquement autorisée...